Retour aux sources…Part II et fin

Nous revoilà reparti vers l’aventure mais cette fois-ci en bus direction Marrakech, temps du voyage 4h30 (pause d’une heure à Chichaoua pour se restaurer…). Je ne sais pas vous mais moi j’adore les voyages en bus, c’est synonyme d’aventure, on a le temps d’apprécier tranquillement les paysages et d’en prendre plein les yeux. Quand on fait le voyage Agadir-Marrakech, il faut prendre la bonne compagnie de bus au risque de tomber sur des bus disons très folklo, une fois, on a fait l’erreur et on a voyager avec des poulets vivants … ( pour info, le prix aller-retour est de 180dhirams soit autour de 18euros) .

Je n’ai jamais séjourné dans celle que l’on surnomme la ville d’Ocre à cause de la couleur ocre imposé pour la peinture des murs de la ville. Je n’y ai toujours fait que de brefs passages, cette fois-ci j’en ai profité car mon cousin et sa famille s’y sont établis. Mon premier choc fut lorsque je parti pour le centre ville, c’est incroyable à quel point c’est touristique pas dans le mauvais sens du terme mais on les croise beaucoup plus qu’à Agadir ou toute autre ville du Maroc. Je m’étais préparée une feuille de route avec les sites que je voulais absolument voir sachant que je ne restais que deux jours, j’ai fait le choix des endroits les plus emblématiques, la place Jemaa El Fna mais de jour (il n’y avait pas les charmeurs de serpents…bouh !), le souk ( il faut bien ramener des souvenirs…) et le Jardin Majorelle.

Je vais vous parler du Jardin Majorelle, mon grand coup de cœur de ce voyage. Je ne vous l’ai peut être jamais dit mais je suis une très grande admiratrice d’Yves Saint Laurent, le personnage, l’homme des Arts, le voyageur, le couturier bien entendu, l’innovateur… C’est la raison pour laquelle une visite au Jardin Majorelle s’imposait. Le rapport entre les deux ?

« Après avoir passé une dizaine d’années dans le « Dar el Hanch », la maison aux serpents, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé font l’acquisition en 1980 de la villa Oasis et des jardins de Majorelle, ayant appartenus au célèbre peintre. La villa Majorelle, connue pour le bleu particulier qui orne ses murs, est dès lors l’antichambre des « voyages immobiles » d’Yves Saint Laurent. « Depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d’inspiration et j’ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques » avait affirmé le couturier. » Express

Yves Saint Laurent a toujours été un grand amoureux du Maroc, c’est l’une des raisons qui font que ces cendres reposent dans ce même jardin, un pays dont il se considérait comme citoyen à part entière et pour lequel il a beaucoup œuvré dans le domaine de l’art. Cela m’a beaucoup touché car si j’ai bien une conviction dans la vie, c’est qu’on n’a pas à être rattaché à ses origines ou à son pays de naissance ou autre mais au lieu dans lequel on se sent le mieux.

On y retrouve également, un musée et une exposition qui lui est consacrée. C’est assez troublant de se dire que là devant soi repose un homme que j’ai toujours admiré, je ne suis pas une groupie mais YSL a été pour moi un exemple qui m’a toujours permis de prouver que le luxe ce n’est pas une question d’argent mais un amour de l’art, de l’artisanat et de l’Histoire. C’est ce respect des belles choses, son ouverture aux différentes cultures du monde qui me semblent manquer dans la création française du moment, certain d’entre vous me diront que l’on s’intéresse fortement à la Chine, oui mais sans les dizaines de pourcentage de croissance, serait-ce le cas ?

Voici une jolie déclaration d’YSL sur la Maroc :

Lorsque je découvris le Maroc, expliquait Yves Saint Laurent en 1983, je compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans. Les audaces qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l’insolence des mélanges, à l’ardeur des inventions. Cette culture est devenue la mienne, mais je ne me suis pas contenté de l’importer, je l’ai annexée, transformée, adaptée.

Sac YSL d’inspiration marocaine

Conclusion : Un beau voyage plein de couleurs et de senteurs, une expérience à renouveler plus qu’une fois tous les 5 ans.

Et vous avez-vous déjà visité le Maroc ? Est-ce une destination qui vous tente ? Connaissiez-vous cet aspect de la vie d’YSL ?

Ps : Petit clin d’œil à Allison, il vaut mieux visiter le Maroc hors été, je conseil les mois d’avril-mai avec la beauté du printemps et les magnifiques orangeraies qui embaument les jardins, la verdure, moins de touristes…

Ps1 : Non, je ne suis pas sponsorisée par l’ Office du tourisme de Marrakech… :)

Ps2 : J’ai envie d’un sac YSL…

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  • Ah le jardin Majorelle… J’ai l’impression qu’il fait un peu partie de mon histoire en fait. Mon arriere-grand-mere était une de ses amies. Et ma grand-mere possede une de ses peintures qui est dans son salon depuis bien longtemps. Ma mere elle aussi est née a Marrakech, moi j’y suis allée quand j’avais 7 ans, il serait temps d’y retourner non?
    bisous
    PS: tres bien cet article ;)
    PS2: moi aussi je veux un sac YSL!!

    • @ Mlle A : Tu m’en caches des choses dis moi !!! Si tu y retournes dis le moi au cas où mes valises sont prêtes :) !

  • Le Maroc mon rêve mais habitant à 10 000 km c’est compliqué! Mais je crois que se sera un de mes premiers voyages une fois installé en métropole! :)
    Magnifique les couleurs des photos sa fait rêver!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *