Histoires de Parfums

Histoires de Parfums

Histoires de ParfumsVoici une marque que je voulais absolument partager avec vous – Histoires de Parfums –
J’ai découvert Histoires de Parfums grâce à une de mes collègues qui portait une de leur fragrance. Étant une grande amatrice de parfumerie comme vous avez sans doute pu le constater, je me suis empressée de lui demander le nom de son parfum. Elle me répondit « Ambre 114 d’Histoires de Parfums ». Ce fut une révélation pour moi. Un choc sensoriel. Mon nez s’étant habitué aux parfums dit « commerciaux », sentir un parfum tellement différent a réellement suscité ma curiosité pour cette marque. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer son créateur et de découvrir les parfums dans son « laboratoire ».

J’ai choisi de vous parler de mes deux chouchous : Ambre 114 et 1969

Ambre 114 et 1969

La marque en parle très bien :

Ambre 114 est, comme 1969, un parfum de peau, c’est à dire un parfum funambule, à la limite entre la fragrance et le « sublimateur » de peau. C’est un parfum enveloppant, pensé comme le frère oriental de 1969.
Histoires de Parfums a été conçue comme une bibliothèque olfactive où chaque fragrance représente un volume, où chaque tome illustre une famille olfactive. 1969 et Ambre 114 sont les livres cultes de cette bibliothèque, ce sont les « Erotiques » de notre collection.
1969 est la vision du parfumeur de l’érotisme en Occident tandis qu’Ambre 114 est sa vision de l’érotisme en Orient. Il a été inspiré par les harems, la volupté des femmes orientales, la suavité des épices des caravansérails. Il se nomme Ambre 114 d’après le nombre d’ingrédients dans sa formule. C’est un parfum complexe, rond, très chaleureux. On le dit « parfum de peau » car il se mêle à la peau de celui qui le porte pour la sublimer.
Les matières premières d’Ambre 114 proviennent des essences les plus nobles, des matières premières les plus luxueuses, ce qui permet au parfum de se révéler différent sur chaque peau, de vivre en fait! 

Mon avis

Que dire de plus, si ce n’est que je porte Ambre 114 tous les jours et je ne m’en lasse pas. Les gens me demandent souvent la provenance de mon parfum et ce n’est pas sans un certain « snobisme » que je leur donne le nom de cette marque. Une marque qui mêle Histoire et parfumerie, « j’adore, j’adhère ! ». Il y en a vraiment pour tous les goûts, la bibliothèque olfactive est large et convient tant aux femmes qu’aux hommes.

Découvrez Histoires de Parfums sur www.histoiresdeparfums.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *