Mamechiyo pour Shu Uemura

Autant vous prévenir tout de suite : vous n’avez pas fini de m’entendre parler du Japon. Que ce soit de mes découvertes, des lieux que j’ai visités ou encore de mes achats. Mais je vous rassure, si vous me supportez jusqu’au bout, il y aura une récompense à la clé… mais ça n’est pas pour tout de suite.

J’en parlais ici, mon voyage au Japon allait me donner l’occasion de comparer les prix, notamment celui de l’huile démaquillante Shu Uemura. C’est en effet mon huile démaquillante du moment et étant donné que j’arrive au bout de mon flacon de 150ml, et que j’en suis pleinement satisfaite, je me disais que mon petit voyage me permettrait de renouveler mon stock. Il n’aura donc pas fallu très longtemps pour que je craque. J’ai quand même hésité l’espace de quelques jours, passant et repassant inlassablement devant les divers corners de la marque et la très belle boutique se situant à Omotesando à Tokyo, l’équivalent de nos Champs Elysées. Mais difficile de ne pas craquer au vu de ces dessins si printaniers et féminins.

Boutique Shu Uemura Omotesando

Car je ne vous parlerai pas ici du produit lui-même qu’on ne présente plus, ni de son efficacité qui n’est plus à prouver. Non, ce qui m’a vraiment convaincu pour cet achat, c’est le packaging. Car après une sublime collaboration avec Wong Kar Wai pour sa collection des fêtes, Shu Uemura s’offre aujourd’hui les services de la créatrice de mode Mamechiyo.

Bon là, je vous fais un copier/coller du dossier de presse pour vous présenter la dame :

MamechiyoMamechiyo est une créatrice de mode contemporaine dont les créations sur kimono ont révolutionné les rues de Tokyo. Fusion entre l’Orient et l’Occident, la tradition et le monde moderne, ses créations ne connaissent aucune limite et donnent naissance à une nouvelle beauté intemporelle, au delà de toute imagination. Même si elles rendent hommage à la liberté contemporaine, toutes sont profondément ancrées dans la tradition japonaise et accordent une grande importance à la légitimité des motifs.

Pour cette édition limitée, Mamechiyo a habillé de ces jolis dessins deux produits de la marque : la base de maquillage mousse anti-UV et l’huile démaquillante, avec en bonus un boîtier pour fond de teint compact.

Printemps oblige, la créatrice s’est inspirée des fleurs emblématiques de la saison au Japon : la glycine, la fleur de cerisier, la pivoine et la fleur de prunier.

Si on s’en tient strictement au design, j’avoue avoir un gros faible pour la bouteille rose avec ses fleurs de cerisier mais c’est la glycine qui l’a finalement emporté car elle habille la bouteille de l’huile équilibrante jaune, celle à l’huile de camélia, qui se trouve être mon huile du moment.

Là où le bât blesse, c’est que finalement les produits de la marque ne sont pas vraiment moins chers qu’en France. Alors soit sur les 86€ affichés en France, j’ai effectué une économie de 15€ environ, ce qui n’est pas négligeable mais ça reste une grosse dépense… que je justifie en me disant que j’en ai pour au moins un an de produit !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Commentaires

    • Je ne sais pas. Je trouve des infos contradictoires sur le net et je ne trouve aucune info sur leur site. Il faudrait que je demande directement à la marque.

    • En fait, là où j’ai été bête c’est que j’ai trouvé cette huile carrément moins cher à mon retour, au Duty Free de l’aéroport de Shanghai où je faisais une escale. Mais je n’allais quand même en acheter une 2e bouteille !

  • Comme disait LaFutile, 15€ c’est quand même pas mal.

    Tes photos sont superbes! Heureusement que je n’ai pas vu la boutique en vrai, j’aurais été folle :)

  • Les photos donnent envie…Je m’étais promis de ne pas l’acheter (trop chère), mais je suis à 2 doigts de craquer…pourtant j’adore les huiles que j’ai testé jusqu’à présent, mais les Shu sont tellement belles (je veux la rose!! :p)

  • Perso, j’ai acheté l’huile Shu Uemura à l’aéroport de Shanghai cet été (le format 150ml) et elle a coûté moins de 200yuan ce que équivaut à moins de 25e et je l’adore, elle ne laisse pas une sensation de gras comme la gelée fondante démaquillante de Clarins. Par contre j’ai un peu de mal avec l’odeur, la bouteille jaune…

    • Je l’ai aussi vu à l’aéroport de Shanghai ou elle coûtait une misère ! Mais comme je faisais une simple escale et que je n’avais pas de RMB, je n’ai pas pu l’acheter. :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *