Le musée Ghibli ou comment j’ai 10 ans dans ma tête

Tiens un article sur le Japon, ça faisait longtemps. Ce qui me fait penser que je vous dois encore des articles sur Tokyo et Kyoto mais avant de passer aux choses sérieuses j’aimerais vous parler de la visite que j’ai faite au musée Ghibli. Pour les deux au fond qui ne suivent pas, Ghibli c’est l’un des studios d’animation les plus prolifiques du Japon. On y retrouve à sa tête le grand maître Hayao Miyazaki à qui l’on doit des chefs-d’œuvre comme Le Château dans le ciel, Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoké mais surtout Mon Voisin Totoro.

Qu’on ne me parle surtout pas de Hello Kitty (ou à la limite My Melody) car je n’ai d’yeux que pour ma grosse boule de poils Totoro ♥ (et le chat bus).

Totoro

Et parce que le Studio Ghibli est tellement ancré dans le patrimoine japonais, un musée lui est entièrement consacré… enfin plutôt Miyazaki et son œuvre.
Moi qui ai grandi en regardant l’adaptation de Sherlock Holmes de Miyazaki (où Sherlock est un renard et Watson un chien) je suis devenue complètement dingue quand j’ai appris l’existence de ce musée. Peu importe la distance, une visite s’imposait.

Bon à savoir : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Sachez que le musée ne vend pas de billets sur place. Il vous faudra acquérir le fameux sésame directement en France dans l’agence JTB ou si vous êtes au Japon dans un magasin Lawson. Il faut vous y prendre plusieurs jours à l’avance. Par ailleurs, les billets sont nominatifs et une date précise de visite est indiquée. Attention donc de ne pas vous tromper de date !

Alors que vous réserve cet endroit magique ? La bonne surprise c’est que Totoro lui-même vous accueille à l’entrée du musée. Il s’agit bien évidemment d’une peluche géante mais ça vous met tout de suite en condition.

Une fois passé la billeterie où on échangera votre billet temporaire contre un billet unique avec un bout de pellicule de film, vous descendrez alors un très bel escalier en bois avant de pouvoir admirer l’architecture originale et visiter les différentes pièces que composent l’endroit.

Plan musée Ghibli

Je n’ai malheureusement pas de photos à partager car il est strictement interdit de dégainer son appareil photo dans l’enceinte du musée, histoire de conserver un certain mystère sur l’endroit j’imagine. Je n’aurai pu prendre que ces quelques photos volées avec mon iPhone.

Je ne pourrai donc pas vous montrer cette pièce absolument onirique plongée dans le noir avec un zootrope Totoro que j’aurais pu regarder pendant des heures. Je ne pourrai pas non plus vous montrer cette autre pièce, véritable paradis pour les enfants qui peuvent grimper à loisir sur un chat bus géant en peluche. La jalousie pouvait d’ailleurs se lire sur mon visage mais dans une autre pièce j’ai quand même pu toucher ce rêve inaccessible car il était cette fois-ci possible de s’asseoir dans une autre version de ce fameux chat et cette fois, les adultes avaient le droit d’en profiter.

J’ai également eu l’occasion de visionner un court métrage intitulé Monmon the Water Spider/Mizugumo Monmon : seul Miyazaki est capable de vous tirer la larme à l’œil devant l’histoire d’amour improbable entre une grosse araignée sous-marine absolument immonde et une araignée d’eau gracile et gracieuse.

Il ne faut pas oublier non plus le géant de fer qui domine fièrement sur le toit du bâtiment.

Il n’était évidemment pas question de quitter l’endroit sans passer par la boutique de souvenirs pour faire le plein de Totoro.

Le petit point négatif d’après moi est que l’endroit est finalement assez petit. Il n’y a que très peu de pièces à visiter et il est regrettable que certaines œuvres ne soient pas du tout mises en avant. Mais je ne regrette absolument mon excursion.

Comment s’y rendre ?

Le musée ne se trouve malheureusement pas dans le centre de Tokyo. Il vous faudra donc emprunter la JR Chuo Line jusqu’à Mitaka et emprunter la sortie Sud de la gare. Vous aurez ensuite le choix entre marcher jusqu’au musée (environ 15 minutes) ou prendre le bus pour la modique somme de ¥200 (2€ environ). J’avoue avoir choisi la solution de facilité avec le bus.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Commentaires

  • Comme je t’envie !!! Je suis un vrai FANNN (hystérique) de Miyazaki depuis plus de 10 ans !!! Quel dommage que tu n’aies pas pu prendre plus de photos…
    En tout cas je te remercie pour cet article qui m’a permis de faire un petit voyage au coeur des Studio Ghibli !
    Spencer

  • Je reve d’y aller <3
    je n'ai pas pu mais ce sera a' ma prochaine visite de Tokyo :)
    j'adore le travail des studios Ghibli !
    Merci pour avoir partage'

  • oh mon dieu, le rêve! si j’ai un jour la chance d’y aller je fonce! Hayao Miyazaki est mon dieu et cela fait bientôt dix ans que je connais ses films et ils me font toujours autant rêver. Merci, Merci pour cet article<3<3.

  • C’est génial que tu nous aies fait partager un peu de ton voyage et surtout de ta visite au musée! Je suis aussi une fan inconditionnelle des studios ghibli et ça fait vraiment plaisir de lire ce genre d’article sur un blog beauté!

  • Que de souvenirs !!!!
    Quand j’y suis allée j’étais aussi deg de ne plus être une petite fille pour jouer dans le chat bus ! et effectivement les premiers billets pris au Lawson je m’étais plantée dans les dates !!

    <3<3<3

  • Oh trop bien!!! Merci Mélanie pour çet article. Je vais passer 3 semaines au Japon cet été et je ne manquerai pas d’aller voir Totoro, Kiki, Chihiro et toute la clique!
    ++

  • Je suis une fan de Miyazaki mais j’avoue que j’ai été quelque peu déçue par ce musée. Je m’attendais à beaucoup mieux. Le court métrage avec Totoro (que j’adore) était sympa mais le reste ne m’a pas super emballée.

    • Oh mais je ne l’ai pas vu ce court métrage avec Totoro !
      Je pense effectivement que le musée devrait étoffer un peu son contenu. On reste un peu sur sa faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *