Les beautés gothiques d’A England

Confession time : quand j’étais au lycée, j’ai eu ma période dark (un peu comme tout le monde non ?). Je n’irai pas jusqu’à dire gothique parce que ça n’a jamais été le cas mais de cette époque il m’est resté mon amour pour des groupes comme Nine Inch Nails ou encore The Cure ainsi qu’une passion pour les peintres preraphaélites dont John Everett Millais et John William Waterhouse, spécifiquement deux de leurs œuvres, Ophelia et The Lady of Shalott. Je ne rate d’ailleurs jamais l’occasion de les voir en vrai quand je me rends à Londres.

Du coup j’ai fait un bond sur ma chaise quand j’ai appris qu’A England avait donné ces noms à deux des vernis de la collection Gothic Beauties.
Même s’il s’agit plus d’un hommage à la ballade d’Alfred Tennyson et à l’œuvre de Shakespeare (en l’occurrence Hamlet) qu’aux tableaux eux-mêmes mais ça a été suffisant pour me convaincre de les acheter. Les vernis, c’est un peu comme les bouquins que j’achète pour la couverture, sauf que là je les ai achetés pour leurs noms.

Alors ne vous attendez pas à une explosion de paillettes avec ces vernis comme c’était le cas avec les collections The Legend et The Mythicals, car même si paillettes il y a dans le flacon, elles se feront plus que timides sur vos ongles… au point d’en devenir frustrant au moment de les prendre en photos. Ils sont quelques peu déceptifs ces vernis, c’est peu de le dire ! Je n’ai rien contre la paillette discrète et les vernis qui cachent bien leur jeu mais là pour le coup je suis un peu déçue.

J’aime les défis quand il s’agit de prendre des photos mais pour me faciliter un peu la tâche et tenter de faire ressortir les paillettes un maximum sur les photos, j’ai utilisé une technique que j’avais vu chez Tête de Thon, assez efficace, qui consiste à passer un coup de dissolvant au pinceau à la surface des ongles. J’ai utilisé un pinceau pour les yeux Kiko qui ne me sert à rien et il a fait des merveilles… enfin ce n’est pas un miracle non plus mais au moins on les voit un peu plus ces paillettes tant désirées.

Pour les vernis eux-mêmes, il y a donc The Lady of Shalott à gauche et Ophelia à droite.

A England - Gothic Beauties

Je dirai que les deux ont une base noire, il est d’ailleurs difficile de les différencier à la lumière naturelle. C’est sous une lumière artificielle, voire avec un flash, que ces beautés révèlent leur véritable secret. Le premier a une dominante de paillettes bleues sauf qu’il y a aussi des paillettes violettes et roses sous certains angles. Ophelia quant à lui est clairement violet/prune, d’où ma petite préférence pour ce dernier.
Quant à l’application, on sent clairement qu’il y a de la paillette car le vernis est un peu épais et pas toujours évident à appliquer, mais pas d’une difficulté insurmontable non plus.

The Lady of Shalott

A England - The Lady of Shalott

A England - The Lady of Shalott

A England - The Lady of Shalott

Ophelia

A England - Ophelia

A England - Ophelia

A England - Ophelia

Quand je vous disais que c’était discret !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *