Face Off : le Top Chef du maquillage

Je n’aime pas les émissions de télé réalité, on peut même dire que je les abhorre. Je serais par exemple bien incapable de vous dire en quoi consiste Secret Story, je sais juste que ça existe. Point barre. Top Chef est le seul écart que je m’autorise. J’aime les travaux manuels et j’aime voir ces talents de la cuisine trimer aux fourneaux pour gagner le rêve d’une vie. Ah, si seulement le concept était adapté au maquillage et aux effets spéciaux…

Mais vous vous doutez bien que quelqu’un là-bas aux Etats-Unis, et plus spécifiquement à Hollywood la mecque du cinéma, y a déjà pensé ! Voilà déjà 3 ans que Face Off lance des défis tous un peu plus dingues les uns que les autres à des make up artists. Et moi, je n’en rate pas une miette. Comme Halloween approche à grands pas, je me suis dit que c’était le bon moment pour vous parler de cette émission.

Le concept

Comme dans Top Chef, des défis sont lancés toutes les semaines à une équipe de make up artists plus ou moins expérimentés. Au début, les candidats étant nombreux, les challenges sont exécutés en équipe et au fil des semaines les épreuves deviennent individuelles. Il existe deux types d’épreuve : le « foundation challenge », qui est une épreuve courte de quelques heures où le gagnant remporte l’immunité pour l’épreuve suivante appelé « Spotlight Challenge » qui elle se déroule sur 3 jours, à la suite de quoi les différents makeups sont présentés devant un jury et le gagnant de la semaine est designé et le perdant éliminé.

Ces foundation challenges se déroulent peu ou prou de la même façon :

  • Dans un premier temps, on présente le thème de la semaine et les make up artists ont quelques minutes pour définir et dessiner leur concept. Les thèmes proposés sont variés et peuvent aller d’Alice au pays des zombies à la création d’un personnage de littérature pour enfants, en passant par les super-héros, les cyborgs et le body painting.
  • Puis les choses sérieuses commencent avec la sculpture. Ce qu’il y a de bien c’est que chaque étape est expliquée pour les non initiés (vive le gif animé !).

  • Puis vient la phase du moulage qui consiste à créer un « négatif » de la sculpture qui devient donc le moule…

  • …dans lequel les candidats vont réaliser les prothèses dont ils ont besoin.
    • Il ne reste plus qu’à poser les prothèses et maquiller le tout pour être présentable.

    Bien sur je simplifie car un tas d’autres facteurs entrent en jeu comme de choisir le matériau le plus adapté pour un rendu plus ou moins réaliste (latex, mousse de silicone…). Il n’y a pas non plus que les prothèses à réaliser mais bien souvent un costume complet.

    L’ultime gagnant se verra repartir avec une voiture, $100 000 et le droit de donner une conférence à la Make Up For Ever Academy de New York et Paris.

    Les juges

    Exit les chefs étoilés de Top Chef, ici les juges ont un côté plus rock n’ roll.

    Le mec tout au fond qui a un nid d’oiseau sur la tête c’est Glenn Hetrick. Il a sa propre boîte d’effets spéciaux Optic Nerve Studios. Il a travaillé sur des films comme The Hunger Games, The Prestige mais aussi sur des séries comme Buffy, Angel et X Files. Je vous mets une autre photo en dessous pour que vous puissiez admirer sa chevelure dans toute sa splendeur ! Je ne m’en lasse pas !

    Ve Neill (prononcé Vinyl) est probablement mon juge préféré. Elle a gagné 3 oscars pour Beetlejuice, Mrs. Doubtfire et Ed Wood, et a travaillé sur Pirates des Caraïbes, The Hunger Games et j’en passe et des meilleurs.

    Nous avons ensuite Patrick Tatopoulos, qui comme vous l’aurez deviné est d’origine grecque… et aussi française, ce qui explique son accent à couper au couteau. Ses lettres de noblesse incluent Independence Day, Je suis une légende, Die Hard 4 et Total Recall – Mémoires Programmées. Il s’est aussi essayé à la réalisation avec Underworld 3 : Le Soulèvement des Lycans… je sais, c’est du lourd. On ne l’a que très peu vu dans la saison 3 de l’émission car il est parti bosser sur un gros tournage. Il a donc été remplacé par…

    Neville Page un concepteur de petites bébêtes qui font peur. On peut admirer son travail dans Avatar, Prometheus, Star Trek et Cloverfield.

    Et que serait une telle émission sans présentateur ? Pas de Stéphane Rotenberg ici, non, l’atout charme de l’émission s’appelle McKenzie Westmore, une actrice abonnée aux soaps mais dont la réputation dans le domaine des effets spéciaux n’est plus à faire car elle est la fille de Michael Westmore, un make up artist de renom.

    Pour compléter cette équipe de choc, il arrive que des guest stars plus ou moins connues s’invitent dans l’émission. En vrac, Sean Astin du Seigneur des Anneaux, Sam Huntington du remake US de la série Being Human, Kevin Smith…

    Les candidats

    Comme toute bonne émission de télé réalité qui se respecte, ce sont les candidats qui font le show. Il y a des drames, des amitiés qui se lient et surtout du suspense. On rigole aussi un peu car dans le lot, on retrouve toujours un « artiste » incompris à l’ego surdimensionné qui en général est le premier à partir. Cette année, c’est Joe qui a donné le ton dès le premier épisode en réalisant cette abomination (une pom pom girl brûlée au 3e degré. Je sais ce n’est pas ce que je vois non plus) et qui a quitté l’aventure en claquant la porte avant même de laisser le temps aux juges de l’éliminer.

     

    Mes favoris cette année sont Laura, la blonde autodidacte, et Roy, l’expérimenté au chapeau de cowboy.

     

     

    Je ne vous en dis pas plus au cas où vous souhaiteriez regarder l’émission et je vous laisse avec une « casserole » qui a coûté cher à sa créatrice.

     

     

    La saison 3 de Face Off c’est en ce moment sur SyFy US. L’émission se terminera le 31 octobre et reviendra l’année prochaine pour une 4e saison.

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *